La Saga Amityville [Documentaire] (2016), David Didelot

hqdefaultMise en lumière d’un documentaire exclusif retraçant toute la saga Amityville (comme son nom l’indique). Loin d’un documentaire classique, David Didelot (notre maître de cérémonie) choisit de présenter la saga comme un élément marquant de sa vie et de sa passion naissante du cinéma Fantastique. Une approche que je trouve beaucoup plus intéressante et immersive que n’importe quel documentaire factuel et objectif de nos chaînes hertziennes et d’ailleurs. Il reprend les origines du mythe grâce à ses souvenirs, en prenant comme point de départ l’histoire vraie mise entre quatre pages par Jay Anson. Découverte précoce de l’horreur puisqu’à l’âge de 10 ans, on sent notre Didelot marqué au fer rouge par cette expérience aussi terrifiante que plaisante. Il n’en fallait pas plus pour lancer l’engrenage de la machine. Nous voilà plongés avec lui dans toute la saga qui ne compte pas moins d’une vingtaine de métrages étendus sur la période de 1979 à nos jours, plus ou moins fidèles et surtout plus ou moins bons malheureusement…. Il se focalise sur les premières bobines du mythe avec une passion et une fougue indescriptible. Des bobines qu’il juge d’un intérêt indispensable et qu’on a totalement envie de découvrir. On sent la flamme briller dans ses yeux et sa voix et c’est ce qui nous plaît dans le ton de ce documentaire aux allures plus que professionnelles – documentaire accompagné d’extraits, d’anecdotes sur les différentes équipes des films ET surtout d’un petit aperçu de la collec’ personnel du gazier pour chaque focus de bobines ! Un esprit plus vrai que le malin et auquel on adhère carrément par chez nous ! La véracité et le bon mood. Calé jusqu’au bout des os sur la saga, David Didelot nous en apprend plus que de raison. Et c’est cette alliance de passion, de ressenti personnel, d’expériences vécues et de ce travail documentaire poussé qui en fait un élément incontournable pour tout amateur de la série horrifique. Présentée de manière claire, distincte et variée (richesse de vocabulaire non négligeable), même le plus novice d’entre nous saura s’y retrouver sans aucun souci dans les méandres labyrinthiques de cette maison hantée.
À souligner : le souci du détail avec cette introduction magnifique en détournement subtilement explicite des scènes dudit film avec cette peinture murale à l’honneur de la Vidéotopsie ! (foncez voir aussi la vidéo d’introduction de la chaîne, tellement magique et immersive!)

21618011_1433468873417192_5634501180300338674_n

Une belle introduction au Fanzine Vidéotopsie de l’ami David Didelot N°18 (que je n’ai pu m’empêcher d’acquérir en plein milieu de ce documentaire pour quelques piécettes) et un bon moyen de comprendre ce qui se cache derrière cette saga souvent jugée médiocre (à défaut). Mais quelle importance, à quoi bon soulever des débats et juger sur la qualité des pelloches quand le plaisir est là ? Comme nous le dit si bien le tenancier : « Est-ce que c’est une mystification géniale, une superbe escroquerie ou bien est-ce que c’est un exemple effrayant d’une véritable histoire de hantise ? Bah peu importe finalement […]. Ce qui est sûr c’est que cette maudite maison aura littéralement fondée tout un pan de ma cinéphilie et aura mise à nue mes peurs les plus profondes. »

Post-Scriptum : Cessez de tergiverser. Foncez mater ce petit documentaire à la durée raisonnable et pertinent de plaisir.

Howard Bartleh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s