Critiques Musicales

Mai 2018

PrisonLife – We’ll Bring The Whole Edifice Down On Their Unworthy Heads (2018)

a2851131625_10 Les chiens du mitard sont lâchés et ce contrôle de routine ne se fera pas sans douleur les mecs ! Alors on sert les dents et on attend patiemment que ça passe 

Cyclamen – Evolving in a Rotten World (2018) + Les Mémoires (2013)

a4018592219_10 Un album né dans le plus beau des cocons musicaux : la frustration, la révolte, la rage et la hargne 


Mars 2018

David Lynch – the Big Dream (2013)

sbr109-david-lynch-the-big-dream_71b26fef-f2ea-4c3e-827a-b8f0625c52b5_1024x1024 Une fois la porte entrouverte […] on restera toujours un petit peu coincé dans son monde. Dans sa pièce toute de rouge vêtu, comme hanté par l’artiste

MSC – 1号棟 107 (2015)

91v+EuDPoUL._SL1500_ Les précurseurs d’un gangsta rap sur l’archipel, du true rap loin des mouvances commercialo-pop


Janvier 2018

Wu Massacre (2010)

Ghost1 Voué à être plus qu’une mixtape, Wu Massacre (projet collaboratif du Method Man, Ghostface Killah & Raekwon) ne sera jamais plus qu’un Ep 


Décembre + NOËL 2017

Michael Jackson – Thriller (1982)

thriller-poster Une belle preuve que le cinéma d’horreur et la musique font bon ménage. Et une fois n’est pas coutume, dans un autre registre que le métal et ses dérivés 

Tom Waits – Franks Wild Years (1987)

TomWaits_FranksWildYears_1328731962 Tu as l’impression qu’il part dans tous les sens et qu’il ne contrôle rien… et pourtant

Mark Lanegan – Blues Funeral (2012)

blues La face sombre, mélancolique et dark du poète. Une atmosphère ténébreuse pleine de mélancolie sans tomber dans le mélo gnangnan et culcul


Halloween 2017

Krysler – Chasing Sparks (2017)

a0428425167_10C’est la chose que je respecte le plus. Faire les choses de manières naturelles, sans forcer et dans une modestie jamais voulue mais humblement atteinte … 

Charles Bernstein – Wes Craven’s A Nightmare on Elm Street Original Motion Picture Soundtrack (1984)

retro_nightmare_on_elm_street_soundtrack_jacket_by_terryseatsndawgs-d9ekmun Ce qui ressort de cette B.O. c’est la réussite à faire ressortir toute la fantasmagorie propre au film


Septembre 2017

King Geedorah – Take me to your leader (2003)

take-me-to-your-leader-main Il arrive à inverser la donne et montrer que dans le rap, les lyrics et le MC ne sont pas obligatoirement le centre du genre

Ghoul – Dungeon Bastards (2016)

Ghoul-Dungeon-Bastards Cinquième étape d’une discographie compact, dense et terriblement bonnarde


Juillet – Août 2017

Iron Maiden – The Number of the Beast (1982)

5ea2e1ed118cf2b0d0380b8c34c8677a.1000x1000x1 Taillé pour être un must du genre, il n’a aucun temps mort ni aucun hasard dans l’orchestration du skeud

Hellbats X The Irradiates – Iron Maiden’s Gonna Get You No Matter How Far (2013)

split-hellbats_irradiates-web C’est sincère, débordant de talent dans la réappropriation des morceaux et respectueux

Rob Zombie – Educated Horses (2006)

1000x1000 Sous ses airs de skeud modeste il se révèle être la meilleure surprise de sa carrière solo

Marilyn Manson – The Pale Emperor (2015)

original Manson bat la parodie de lui-même qu’il avait créé et reprend le contrôle le temps d’un unique et honorable album 


Juin 2017

Audioslave – Out of Exile (2005)

audioslave-audioslave170 Un petit hommage pour ce grand homme aux choix artistiques parfois discutables, mais qui a su écouter ses envies

Sum 41 – Does if look infected ? (2002)

R-5680835-1399756575-8261.jpeg En y réfléchissant c’est le mot qui résume le mieux l’album. Il est catchy, qu’on aime ou pas il a un côté efficace qui ravira tout le monde

Uncommonmenfrommars – Easy Cure (2012)

304377_389635001109945_628418579_n D’un bon album au génie il n’y a qu’un pas que certain ne dépasseront jamais. Eux l’ont franchi avec brio


Mai 2017

Doyle Wolfgang Von Frankenstein – Gorgeous Frankenstein (2007)

51UZZgfHjXL  Je pose l’oreille quelques secondes sur le duo de singles et aucun doute on est chez Doyle des Misfits

Behemoth – The Satanist (2014)

behemoth-the-satanist-gatefold-lp Moi qui pensais tomber sur un Black Métal de bas étage comme bon nombre de groupes, je tombe sur ces élus d’un Death/Black Métal intelligent


Avril 2017

Ozzy Osbourne – No More Tears (1991)

I1N2anR Un son plus lourd qui convient parfaitement au Ozzy des 90’s qui semble tout sauf être perdu

Demon Vendetta x Arno de Cea & the Clockwork Wizards – Sergent Surf Split Tape (2017)

17308868_1713192125374532_9105367384418128328_n Ils ont réussi en 2 LP et un Split à mettre la barre tellement haute qu’ils ne peuvent redescendre


Mars 2017

Archive – Controlling Crowds (2009)

Controlling_Crowds Celui-là […] se révélera être LE chef d’œuvre de cette deuxième ère du groupe

Ghoul – We Came for the Dead (2002)

GHOUL-we-came-for-the-dead-lp-1 Ils peuvent être fiers : ce 1er album est parfait


Février 2017

Teenage Renegade – Continental Divide (2012)/Continental Divide : Carnet de Route (2012)

a4108343403_10 Absolument rien à jeter, le 1er était vraiment good, très bon mood. Mais celui là l’emplafonne

Danzig – 6:66 Satan’s Child (1999)

danzig_6_66_satan_s_child On se croirait en plein enfer, des gens torturés à perte de vue, avec comme seule consolation : ce concert mythique 


Janvier 2017

Ghostface Killah – Ironman (1996)

ghostface Il m’a tout de suite fasciné sur le Enter the Wu-Tang (36Chambers) avec sa fougue et son timbre de voix bien particulier 

Hellbats – Dark’n’Mighty (2005)/5000 Miles in the Midwest (2016)

429820_210205119076637_1941529544_n N’ayons pas peur de le dire, pour moi cet album est culte 


Décembre 2016

Raekwon – Only 4 Cuban Linx (1995)

292-1995 Le Chef est inspiré et ne laisse aucune place à l’échec. Pas un écart ni un soubresaut de médiocrité

ZZ Top – Tejas (1976)

tejas Des rythmes endiablés, au son bien couillu, joués avec la classe du blues et le doigté qui va avec


Novembre 2016

Forest Pooky X Peter Black – Europe 2015 Split Ep (2015)

peter-black-forest-pooky C’est ça Forest Pooky, une marque : une musique et un esprit généreux. Passer du bon temps et se divertir avec passion. Un gage de qualité pour sûr 

Forest Pooky – Every Key Hole has an Eye to be seen through (2012)

maxresdefault Libéré de la pression d’un groupe et de ses contraintes, il s’amuse et partage avec nous un album sincère, plein de vérités et

Alice Cooper – Trash (1989)

112234-a[…] avec un album qui à la réputation de signer son grand retour : TRASH


Octobre 2016

Danzig – Danzig III : How the Gods Kill (1992)

danzigwithdoyle

Ozzy Osbourne est surnommé le Prince des Ténèbres, mais on doit se rendre à l’évidence, il ne peut que s’agenouiller

Danzig – Danzig IV (1994)

41BXmzk2jsL Et je continuerai ce premier volet musical avec la suite de How the Gods Kill, sobrement intitulé IV 

Publicités